Construire dans les ruines

1/1

Autant le fait d'étendre une construction (extension horizontale ou surélévation) est un phénomène ancien et courant, autant le fait d'installer une construction nouvelle à l'intérieur d'un édifice en conservant l'enveloppe ancienne constitue une approche singulière. Ce choix était en général justifié par la taille de la construction originelle, bien supérieure au programme de la restructuration.

C'est le cas de la cathédrale de Cordoue, insérée dans une mosquée dont les agrandissements successifs avaient transformée en immense salle de prière. On peut aussi citer l'église Santa Maria degli Angeli insérée dans les thermes de Dioclétien à Rome (cf. cours n 2).

Mais, dans la plupart des cas, la nouvelle construction restait invisible de l'extérieur.

Le fait de juxtaposer intentionnellement ancien et nouveau résulte essentiellement de la "valeur d'ancienneté" attribuée à l'existant. Dans le cas du projet de monument sur les ruines de la Bastille (ci-dessus), c'est la destruction du bâtiment bien sûr, et non l'édifice lui-même, qui est magnifiée par cette composition symbolisant le nouveau monde post-révolutionnaire bâti sur les ruines de l'ancien Régime.

L'exemple ci-dessous évoque quant à lui la nouvelle religion s'installant dans les ruines du monde païen antique, dans un lieu symbolique : les catacombes où se réfugiaient les premiers chrétiens martyrisés.

1/1

Si l'architecture du mouvement moderne a été un peu rétive à ce genre de cohabitation, le changement de regard porté sur l'existant, aussi modeste soit-il, a donné lieu à nombre de projets et réalisations dans lesquels une architecture résolument contemporaine vient s'insérer dans une enveloppe ancienne dont la dégradation ajoute à la valeur d'ancienneté.

Souvent le parti architectural retenu consiste à recomposer le volume, soit en "restaurant" de façon minimale son enveloppe, soit en venant insérer une construction distincte (thème de la "boite dans la boite") qui apparaitra plus ou moins en second plan, ou au moins en léger décalage.

1/1

Tagarro de Miguel Arquitectos - Sabugo House, Espagne

1/1

1/1

1/1

1/1

1/1

1/1

1/1
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube