Intervenir sur l'existant

 

poursuivre ou inventer ?

Mossehaus, Berlin, 1921-23.

 

Suite aux destructions occasionnées lors de la révolution spartakiste à Berlin en 1919, l'architecte Erich Mendelsohn est chargé de reconstruire l'édifice appelé Mossehaus, siège en particulier du journal Berliner Tageblatt.

Son projet conserve une grande partie du bâtiment existant, mais remodèle l'entrée et surélève l'édifice de trois niveaux. Cette réalisation est remarquable par le traitement formel qui joue entre l'opposition des lignes verticales de l'édifice historique et les grandes horizontales de l'intervention moderne.

Le volume posé au-dessus de la nouvelle entrée joue de cette opposition entre ces deux directions.

vue latérale
1/1
002 - Mossehaus état ancien 1
Berlin Mendelsohn Be. Tageblatt
1/2
006-mosse_zentrum
1/1
Berlin-Mitte_Mossehaus (recadré)
1/1

Château de Saarbrück (Sarre), reconstruction 1960.

Château baroque reconstruit sur le site d'un château plus ancien, le bâtiment fut partiellement endommagé lors de la 2e guerre mondiale.

Le pavillon central fut reconstruit par l'architecte Gottfried Böhm, reprenant le volume et certaines lignes ou proportions de la construction initiale, mais avec des matériaux et un vocabulaire totalement contemporain.

SchlossSaarbrueckennach1748
1/1
Saarbrücken_Schloss
1/1
Sarrebrück Böhm
1/1

Reconversion de la Poste centrale de Strasbourg

photo DNA
1/1

Poste centrale, 1897-1899

architectes :

Ewald Rechenberg (von) et Ernst Hake

Dernier construit des grands équipements de la Neustadt, la nouvelle ville construite par les Allemands après l'annexion de l'Alsace-Lorraine en 1871, le bâtiment de la poste centrale occupe un îlot complet situé sur l'axe joignant le Palais impérial et la nouvelle Université (à l'époque : Kaiser-Wilhelm-Straße).

Prévu dans un premier temps dans un style classique comme les autres édifices, la Poste fut finalement érigée dans un style néo-gothique, sur le modèle d'autres postes construites en Allemagne (par exemple Cologne, ci-contre).

Le bâtiment constituait un pôle stratégique majeur de la nouvelle capitale du Reichsland, puisque toutes les communications transitaient par ce bâtiment.

C'est la raison pour laquelle il fut la cible de bombardements en 1944 qui ne détruisirent cependant que l'avant-corps central situé sur l'avenue de la Marseillaise.

Cette partie du bâtiment fut délibérément reconstruite dans un style neutre après la guerre, pensé pour passer inaperçu.

Vue ancienne 1
1/1
Vue ancienne 1b
1/1
Vue ancienne 2
1/6
Vue ancienne avant-corps central
1/1

La Poste centrale après les bombardements de 1944

destruction 1944
1/1
destruction 1944 1
1/1

Reconstruction du corps central en 1945

Reconstruction 1945
1/1

Nouvelle façade de l'avant-corps central

1280px-5_avenue_de_la_Marseillaise_Stras
1/1

Façade de la Poste sur l'avenue de la Liberté

5_avenue_de_la_Marseillaise_Strasbourg_3
1/1

Surélévation de la tour de télé-communication (1950)

1024px-5_avenue_de_la_Marseillaise_Stras
1/1

Plan (extrait du cadastre)

cadastre Poste
1/1

La reconversion (Bouygues Immobilier, Agence Weiber-Keiling), 2019-2022.

3 Capture
1/1
1 vue d'avion Weber-Keiling
1/1
20210409_142122
1/1
2 plan Weber-Keiling
1/1
4 Capture3
1/1
4 Capture2
1/1

Vues de la cour en 2019 et 2020

P5050007
1/1
5 cour centrale 1 Weber-Keiling
1/1
6 cour centrale 2 Weber-Keiling
1/1

Vues de la cour (chantier, avril 2021)

20210409_153702
1/1
20210409_150823
1/1
20210409_154203
1/1
20210409_153746
1/1
20210409_155729
20210409_155854
1/1

Plan (niveau R+1)

plan R+1
1/1

Plan (niveau R+2)

plan +2
1/2

Façades intérieures

20210409_151310
20210409_153746
20210409_152515
1/1

Chantier, vues intérieures

Escaliers

escaliers 37
1/1
7 cage d'escalier Weber-Keiling
1/1

Planchers

plancher 2
vestiges planchers 2
plancher
1/1

Volumes intérieurs

8 vue intérieure 6 Weber-Keiling
8 vue intérieure 5 Weber-Keiling
8 vue intérieure 4 Weber-Keiling
8 vue intérieure 1 Weber-Keiling
8 vue intérieure 2 Weber-Keiling
8 vue intérieure 3 Weber-Keiling
1/1

Combles

9 combles 45
1/2
9 charpente Weber-Keiling
1/1

Didier LAROCHE