Rues couvertes

Monde arabe : souks et rues couvertes, Marrakech, Maroc

1/1

Le Grand Bazar, Istanbul. XVIe siècle

1/1

1/1

La "rue couverte", Vigevano, 16e s.

1/1

1/1

Kappellbrücke, Lucerne, XVe s. (reconstruit en 1993)

1/1

Il Portico di San Luca, Bologne

1/1

1/1

1/4

1/1

Les passages parisiens

1/2

"La majorité des passages sont construits à Paris dans les quinze années qui suivent 1822. La première condition pour leur développement est l’apogée du commerce des tissus. Les magasins de nouveautés, premiers établissements qui ont constamment dans la maison des dépôts de marchandises considérables, font leur apparition. Ce sont les précurseurs des grands magasins. C’est à cette époque que Balzac fait allusion lorsqu’il écrit: «Le grand poème de l’étalage chante ses strophes de couleurs depuis la Madeleine jusqu’à la porte Saint-Denis.» Les passages sontdes noyaux pour le commerce des marchandises de luxe. En vue de leur aménagement l’art entre au service du commerçant. Les contemporains ne se lassent pas de les admirer. Longtemps ils resteront une attraction pour les touristes. Un Guide illustré de Paris dit: «Ces passages, récente invention du luxe industriel, sont des couloirs au plafond vitré, aux entablements de marbre, qui courent à travers des blocs entiers d’immeubles dont les propriétaires se sont solidarisés pour ce genre de spéculation. Des deux côtés du passage, qui reçoit sa lumière d’en haut, s’alignent les magasins les plus élégants, de sorte qu’un tel passage est une ville, un monde en miniature.» C’est dans les passages qu’ont lieu les premiers essais d’éclairage au gaz."

Walter Benjamin, Paris, capitale du XIXe siècle (1939)

1/1

Passage du Caire 1798

Passage des panoramas 1799

Passage du Grand Cerf 1825

1/1

1/1

1/1

1/1

Galerie Véro-Dodat 1826

1/1

Galerie Vivienne 1826

1/2

1/1

Passage Choiseul 1827

1/1

Galerie Colbert 1828

1/1

Passage Jouffroy 1836

1/1

Passage Verdeau 1846

1/1

Passage des Princes 1860

1/1

Une interprétation sociale des passages : le Familistère de Guise, Victor Calland arch. (1858-1880)

1/1

Dans les passages Fourier a reconnu le canon architectonique du phalanstère. C’est ce qui accentue le caractère «empire» de son utopie, que Fourier reconnaît lui-même naïvement: «L’état sociétaire sera dès son début d’autant plus brillant qu’il a été plus longtemps différé. La Grèce à l’époque des Solon et des Périclès pouvait déjà l’entreprendre.» Les passages qui se sont trouvés primitivement servir à des fins commerciales, deviennent chez Fourier des maisonsd’habitation. Le phalanstère est une ville faite de passages. Dans cette «ville en passages» la construction de l’ingénieur affecte un caractère de fantasmagorie. La «ville en passages» est un songe qui flattera le regard des parisiens jusquebien avant dans la seconde moitié du siècle. En 1869 encore, les «rues galeries» de Fourier fournissent le tracé de l’utopie de Moilin Paris en l’an 2000. La ville y adopte une structure qui fait d’elle avec ses magasins et ses appartements le décor idéal pour le flâneur.

Walter Benjamin, Paris, capitale du XIXe siècle (1939)

Le modèle parisien imité dans toute l'Europe :

Galerie Victor Emmanuel, Milan (Italie)

Giuseppe Mengoni (1829-1877)

1/1

1/1

1/2

Autres passages couverts ...

Passage des Fleurs, Istanbul

GOUM, Moscou, 1890-1893

1/1

1/1

Leadenhall, Londres. Horace Jones arch. 1881

1/1

Turin

1/1

Passages couverts modernes

Stoa Megaron, Athènes, 1929

1/1

Stoa Arsakiou, Athènes, 1910

1/1

La rue intérieure, unité d'habitation de Marseille

Le Corbusier, 1950

1/1

Unité d'habitation de Nantes-Rézé

Le Corbusier, 1951

1/1

La rue intérieure, logements HLM, Saulx-les-Chartreux

Paul Chemetov, 1976

1/1

1/2

Galerie commerciale de l'Aubette, Strasbourg

Reichen & Robert, 2008

1/2

1/1

Rues intérieures à Lyon

1/1

Brookefield (aka BCE) Place Atrium Toronto at Bay and Front Street, Calatrava arch.

1/1

1/1

La Fonderie, Université, bâtiment universitaire, Mulhouse

Plisson & Mongiello, 2007

Les Machines de l'île, Nantes

1/1

Université catholique de Lyon (2015) : transformation de l'ancienne prison Saint-Paul (1860)

1/1

1/1

1/1

High-Five, Soho-Atlas, LYON

1/1

1/1

1/1

1/1
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube